ACCUEIL
GOSHIN BUDOKAI

Ohshima Sensei
Kata : généralités
Pratique des kata
Heian-shodan
Heian-sandan
Heian-yodan
Heian-godan
Ten-no-kata
Tekki
Tekki-shodan
Tekki-nidan
Tekki-sandan
Bassai
Kwanku ou Kanku
Empi
Jion
Gankaku
Hangetsu
Jutte ou Jitte

CONSEILS POUR LE KATA

 

Par Tsutomu OHSHIMA Sensei

 

Heian-nidan

 

Heian-nidan était un kata très populaire dans les îles d'Okinawa lorsque Maître Itosu a réorganisé les kata de Heian et beaucoup de gens l'ont pratiqué. L'insistance était sur la commutation remarquable du décalage des hanches pour changer la position du kokutsu (position arrière) en zenkutsu (position avant) et de nouveau en kokutsu. Quand j'étais jeune, j'ai aimé Heian-nidan et je l'ai beaucoup pratiqué de cette façon. Je pense que quand nous sommes jeunes, nous devrions faire beaucoup d'Heian-nidan.

Quand j'ai commencé à pratiquer Heian-nidan, nous avons commencé par la position fudo dachi (position intermédiaire "50/50") à partir du début. À ce moment-là, le fils de Maître Funakoshi, Yoshitaka Funakoshi, je pense qu'il était le quatrième fils de Maître Funakoshi, aimait pratiquer fudo dachi et il créa l'idée de pratiquer fudo dachi dans les bases et même dans les kata. Naturellement, nous pratiquons maintenant le zenkutsu et le kokutsu dachi comme Maître Funakoshi l'a noté dans Karate-Do Kyohan.

Dans ce kata beaucoup de gens prêtent attention aux mouvements de main, mais la posture est plus importante. Vous devez faire votre posture avec les hanches, les jambes et, particulièrement, les pieds forts. Autrement les blocages et les attaques ne fonctionnent pas. Ne laissez pas vos mouvements s'étriquer. Exécuter ce kata avec des mouvements dynamiques et une grande sensation.

Il y a des postures très intéressantes, beaucoup de postures en kokutsu et vous devez insister pour faire une posture forte à chaque fois. Si vous faites une posture forte, une habitude à prendre tôt dans votre entraînement, après beaucoup d'années, votre karaté devient très puissant. Mais si vous ne faites pas la bonne posture au début, vous devrez souffrir pendant longtemps. Par conséquent, dans chaque mouvement soyez attentif au sujet de votre posture, particulièrement les ceintures marron.

Parmi les Heian, je pense que Heian-nidan est un bon kata et un des plus équilibrés. Le seul problème est le coup de pied latéral fouetté (yoko geri keage) dans le mouvement huit. Faire ce coup de pied avec le bord latéral du pied a fait se blesser beaucoup de pratiquants de Shotokan, dans la partie inférieure du dos (dont moi-même). Vous devez donner ce coup de pied de côté soigneusement, comme nous faisons en ce moment, coup de pied avec les orteils comme un coup de pied avant (mae geri) sur le coté.

Les premiers mouvements de Heian-yodan et de Heian-nidan sont très semblables. Dans le premier mouvement de Heian-nidan nous bloquons une attaque jodan provenant de la gauche. Le corps est face vers l'avant et la tête est tournée vers la gauche. Beaucoup de gens maintiennent leurs pieds dans la position de départ du kata, laissant les orteils en place, mais vous devez faire kokutsu avec une jambe droite très forte et votre jambe gauche libre de votre poids. Vous devez être parfaitement équilibré.

Décalez votre poids sur la jambe arrière tout en poussant simultanément vos orteils droits vers l'intérieur. Votre talon droit doit être très fort pour se tenir dans la posture arrière contre l'adversaire vers votre gauche. En outre, la position des bras devrait être exactement correcte. Beaucoup de gens pensent qu'ils font correctement ces mouvements, mais ils devraient pratiquer devant un miroir et voir ce qu'ils font vraiment.

Le troisième mouvement dans Heian-nidan est réellement maete (direct) de la position arrière. C'est une technique très difficile. Quand vous apprenez maete, je pense qu'il vaut mieux se tenir en zenkutsu. Cependant, quand nous faisons le kata, nous devons garder l'ordre et les techniques traditionnelles, exactement comme nous les avons apprises.

Quand vous vous tournez vers la droite (mouvement 4), décalez votre poids sur la jambe gauche pour faire kokutsu contre un adversaire à droite. Comme vous accomplissez le décalage difficile du poids de droite à gauche, vos orteils gauches doivent rentrer et votre talon gauche doit être très fort pour faire le kokutsu contre la puissance de poussée de l'adversaire à votre droite. En même temps vous êtes libre pour donner un coup de pied avec le pied avant ou pour le soulever contre l'attaque rapide d'un adversaire. C'est une bonne idée de pratiquer la posture kokutsu sur la jambe droite et puis le décalage en kokutsu sur la jambe gauche jusqu'à ce que vous vous en fassiez une idée précise. Ce décalage est fait réellement avec les hanches, mais les hanches et les pieds le font ensemble. Si vous ne pouvez pas voir ces petites choses, observez soigneusement vos seniors pratiquer pour faire pareil. À l'origine, ces points de difficulté étaient les mouvements secrets dans les kata. Les maîtres et les experts ont caché ce genre de choses. C'est parce que la compréhension de ces mouvements est la clef du travail des pieds dans la pratique en matière de kata. Nous bougeons toujours et gardons notre équilibre avec la jambe arrière, le pied arrière et la cheville arrière.

Il y a une partie que beaucoup de gens ne font pas correctement : le septième mouvement après que vous ayez ramené le pied gauche de la moitié sur l'avant et avant que vous n'exécutiez le coup de pied latéral fouetté (yoko geri keage) et reveniez sur l'arrière. Ici le poignet de votre main gauche (hikite) descend à votre hanche gauche, pas devant votre corps. Serrez votre poing gauche (particulièrement pour contracter le muscle dorsal) et mettez le poing droit sur le poing gauche. Certains n'ont pas le poing gauche sur la hanche ou ne touchent pas les deux poings. Alors ils exécutent l'attaque de dos dans le huitième mouvement avec les bras ouverts. Ce n'est pas exact. Le poing gauche devrait être en position normale de hikite et le coude doit être à l'intérieur. Le coup de pied latéral fouetté (yoko geri keage) ne peut être réaliste et efficace qu'avec une jambe d'appui gauche forte, une hanche stabilisée par la maîtrise du poing et de l'épaule gauche. Vous devez vous concentrer pour faire un hikite solide qui ne se déplace pas quand vous donnez le coup de pied. Gardez les épaules basses et le poing gauche (hikite) fortement serré pour faire ce travail technique. Ce n'est vraiment pas un mouvement réaliste, mais il est là pour développer une position forte, stabiliser les hanches et relier le poing latéral opposé au uraken. Ce genre de position est très utile pour que les débutants apprennent à exécuter uraken et le coup de pied avec une position forte.

Quand les débutants apprennent ces mouvements, vous pouvez dire depuis combien de temps ils pratiquent. Seulement les gens qui se sont exercés assez longtemps et dont les corps ont commencé à se déplacer peuvent l'exécuter très bien. Quelqu'un qui n'a jamais pratiqué le karaté est très maladroit. Aussi ce mouvement maladroit et peu réaliste a un but très important dans l'entraînement. Je souhaite que vous pratiquiez la présente partie jusqu'à ce que vous vous sentiez à l'aise en exécutant ce coup de pied.

N'importe où dans le kata, avant chaque changement, rendez-vous toujours compte de l'adversaire derrière vous. À la fin du kata (mouvements 25 et 27) quand vous faites age uke après gedan barai, commencez toujours votre hikite à un niveau supérieur ; bloquez main ouverte avec l'avant bras. Ce que vous faites, c'est saisir le bras de l'adversaire et lui casser le coude avec age uke. Par conséquent, la main qui a saisi revient à la hanche à l'intérieur de la main qui bloque. Pendant ce mouvement de blocage, croisez les poignets devant votre visage, la main de traction à l'intérieur et bloquez sur l'extérieur. Beaucoup de gens ne sont pas clairs dans cette partie.


Retour à l'accueil