ACCUEIL
GOSHIN BUDOKAI

Ohshima Sensei
Kata : généralités
Pratique des kata
Heian-shodan
Heian-nidan
Heian-sandan
Heian-yodan
Heian-godan
Ten-no-kata
Tekki
Tekki-shodan
Tekki-nidan
Bassai
Kwanku ou Kanku
Empi
Jion
Gankaku
Hangetsu
Jutte ou Jitte

CONSEILS POUR LE KATA

 

Par Tsutomu OHSHIMA Sensei

 

Tekki-sandan

 

Tekki-sandan a beaucoup de mouvements de bras, cependant le point important est encore la position elle-même donc faites une position solide, forte. Tout le monde devrait savoir la distance correcte entre les deux pieds, pas trop large, pas trop étroit. Vous devez toujours être très stable et capable de vous déplacer très rapidement ou très doucement.

Dans le troisième mouvement, comme la main droite bloque en travers du corps sur la gauche, le poing gauche va jusqu'au coude droit comme pour bloquer un coup au corps. À ce point, l'avant-bras est horizontal en travers du corps avec le bras droit en haut. La main gauche reste dans cette position pour les deux prochains mouvements.

Les mouvements 14, 15 et 16 sont semblables aux mouvements de Tekki-shodan et nidan. Ces séries de mouvements devraient être comme le second et troisième mouvements de Heian-sandan (les combinaisons ude uke et gedan barai). Après ude uke de la main gauche (mouvement 15), levez-la directement en haut et en arrière et exécutez uraken (mouvement 16). Ces mouvements devraient être rapides sans temps d'arrêt entre ude uke et uraken.

Après que vous ayez adopté une posture solide avec les hanches fortes, vos bras sont entièrement libres de force. Vous ne devriez pas raidir vos muscles tout le temps, et la plupart du temps il n'y a aucune sensation. Fermez le poing avec le petit doigt serré, avec le coude en position correcte , ne jamais ouvrir la ligne du corps, et ne montez jamais l'épaule. Quand vous exécutez les uraken, par exemple, utilisez seulement votre puissance subconsciente avec votre respiration. Vous ne devez pas utiliser de puissance consciente.


Retour à l'accueil